Vous êtes ici

Partager

  1 /  1

Le pianiste et chef d'orchestre tchèque Raphaël Schächter arrive au camp de Terezin, où était interné l'auteur, en novembre 1941, à l'âge de 36 ans. Le 16 octobre 1944, il est transporté à Auschwitz. Avant cette date, il réussit, au bout de dix-huit mois d'efforts acharnés, à donner en concert le Requiem de Verdi avec quatre solistes, 150 choristes et deux pianos.

Classification principale :
Fiction  
Notes :
Titre original : Terezinské rekviem  
Format et importance matérielle :
115 p. ; 21 cm
EAN :
9782373850949

.

Message d'information
Disponibilité Bibliothèque Localisation Section Public Cote Statut Support Code-barres
Disponible Réseau des Bibliothèques de Charleroi - Bibliothèque Langlois UT - Adultes Espace adultes Adulte 885-3/BOR - Imprimé 610215083

Joseph Bor, Josef Bondy de son vrai nom, né 1906 à Ostrava en Moravie et décédé à Prague en 1979, était un juriste de nationalité tchèque.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été interné dans le camp de concentration de Theresienstadt en juin 1942 après un attentat perpétré par la résistance tchèque contre le dirigeant nazi Reinhard Heydrich. En octobre 1944, il est transféré au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, où sa mère, sa femme et ses deux enfants seront gazés. À la liquidation du camp, il est envoyé à Buchenwald. À la libération des camps en avril 1945, Joseph Bor s'installe à Prague. En 1963, il publie son témoignage dans Le Requiem de Terezin (titre original : Terezinské rekviem).