Vous êtes ici

Partager

  1 /  1

Petit Poilu découvre au bout d'un chemin une minuscule maison, et rencontre Madame Minuscule et sa chèvre Biquette Tagada.

Centres d'intérêt :
Bandes dessinées  
Classification principale :
Fiction  

Voir les autres éditions

Format et importance matérielle :
32 p. ; ill. ; 19 cm
EAN :
9782390340348

.

Message d'information
Disponibilité Bibliothèque Localisation Section Public Cote Statut Support Code-barres
Disponible Réseau des Bibliothèques de Charleroi - Bibliothèque Langlois UT - Jeunesse Espace mômes Jeune PETIT POILU (BANDE DESSINEE) - Imprimé 630026888
Prêté Réseau des Bibliothèques de Charleroi - Charleroi A. Rimbaud CR - Jeunesse - Jeune BD BAI 1212 p(20) - Imprimé 6646787

Dupuis est un éditeur de bande dessinée belge.

La maison d'édition a été créée à Charleroi par l'imprimeur Jean Dupuis en 1898, qui devint éditeur en 1922 en lançant une revue de roman illustrés, Les Bonnes Soirées, puis un journal humoristique hebdomadaire Le Moustique en 1924 qui sera rebaptisé Télémoustique après la guerre. La diversification se poursuit avec la création de collections de romans, Azur, Jaune, Grise et Verte.

En 1938, il crée un journal qu'il destine à la jeunesse et en confie la direction à ses deux fils Charles et Paul Dupuis. Ce sera le magazine Spirou, magazine hebdomadaire de bande dessinée dont le 1er numéro sortira le et dans lequel paraîtront notamment Gaston Lagaffe, Lucky Luke, Tif et Tondu, Les Schtroumpfs, Boule et Bill, Gil Jourdan ou encore Buck Danny.

Le premier album de bande dessinée des éditions Dupuis, Bibor et Tribar par Rob-Vel, sortira de presse en 1940.

En 1985, la société est vendue au Groupe Bruxelles Lambert, à Hachette et aux Éditions Mondiales. Les Éditions Mondiales reprennent la presse (Télémoustique). Le Groupe Bruxelles Lambert et Hachette reprennent l'édition et l'audiovisuel.

En 1995 est publié le 3000e numéro du journal de Spirou.

Depuis 2004, Dupuis fait partie du groupe Média-Participations.


En 1898, Jean Dupuis se procure une première presse qu'il installe chez lui à Marcinelle. Il rencontre le succès lorsqu'il se spécialise très vite dans la production d'imprimés et de papiers-poudre pour médecins et pharmaciens. Ce succès lui permet de s'étendre à de nouvelles activités et de se procurer une nouvelle presse en 1911. Début 1914, les bâtiments de l'imprimerie sont entièrement détruits par un incendie, une fois reconstruits la guerre éclate et la presse est le plus souvent réquisitionnée par l'occupant allemand.

À la fin de la guerre en 1918, Jean Dupuis se lance dans l'édition de journaux. Il imprime, avec les autorités épiscopales de Tournai, les journaux L'ami du foyer et Le Roman qui ne rencontrent pas le succès. Le il lance Les Bonnes Soirées'[1], un hebdomadaire à base de romans. Le succès est immédiatement au rendez-vous, avec 10 000 abonnements et permet aux éditions Dupuis de ne plus se consacrer qu'aux journaux et livres. En 1924, est publié Le Moustique un hebdomadaire de programme radio qui rencontre lui aussi un grand succès. Dans le même temps Les Bonnes Soirées est renommé Bonnes Soirées, Bonne Soirée puis B.S..

En 1934, les éditions Dupuis lancent plusieurs journaux en néerlandais pour la Flandre et les Pays-Bas avec Humo-Radio (l'équivalent néerlandais du Moustique), De Haardvriend (qui devient plus tard Mimosa, puis Mimo)[2]. Dans le même temps, dans les années 1930 sont créées plusieurs collections de romans dans des genres différents. En 1937, les affaires sont florissantes et Jean Dupuis charge ses enfants Paul et Charles de créer un hebdomadaire pour la jeunesse[3].

Le groupe Dupuis édite plusieurs magazines de bandes-dessinées dont Spirou et GROOM qui sera publié à partir de janvier 2016.

Depuis le début des années 2010, Dupuis a lancé une politique d'acquisition de petits groupes d'édition. Chacun de ces groupes vit une existence autonome sous la direction de Dupuis :