Vous êtes ici

Partager

  8 /  80

Sur l'amour et la mort

Fictions Adultes
Fayard impr. 2005

A l'occasion d'une adaptation cinématoqraphique du mythe d'Orphée, une réflexion sur l'amour et la mort, citant Platon, Philippe Ariès, Goethe, Wagner, Stendhal, etc. P. Süskind y mêle des saynètes brossées en quelques lignes et montre un Orphée humain, voire trop humain, luttant contre la mort par l'amour, à la fois éloigné et proche du Christ.

Classification principale :
Fiction  
Sujet :
Amour  
Mort  
Notes :
titre original : "Uber Liebe und Tod"  
Format et importance matérielle :
93 p. ; 19 cm
EAN :
9782213626918

.

Message d'information
Disponibilité Bibliothèque Localisation Section Public Cote Statut Support Code-barres
Disponible Réseau des Bibliothèques de Charleroi - Charleroi A. Rimbaud CR - Adultes - Adulte 830-4 SUS 1109 s - Imprimé 1101949
Disponible La Fabrique de théâtre FT - Secteur théâtre - Adulte 82-2 SUS - Imprimé 350005793
Disponible Bibliobus provincial - - Adulte 8 SUS 11.09 - Imprimé 510363341
Disponible Bibliobus provincial - - Adulte 8 SUS 11.09 - Imprimé 510363342
Disponible Réseau des Bibliothèques de Charleroi - Couillet CR - Adultes - Adulte 830-4 SUS 1109 s - Imprimé 2111194

Patrick Süskind est un écrivain et scénariste allemand. Il est né le à Ambach à côté du lac de Starnberg (am Starnberger See), en Bavière près de Munich. Il a grandi dans le village bavarois de Holzhausen. Il étudie l’histoire (histoire médiévale et contemporaine) et la littérature à Munich et à Aix-en-Provence. Il travaille ensuite comme scénariste pour la télévision.

Il écrit une pièce de théâtre à un personnage  : La Contrebasse, qui sera jouée pour la première fois à Munich en 1981. Elle sera publiée en 1984. Depuis sa création, cette pièce est régulièrement jouée en Allemagne et a également été interprétée à Paris par Jacques Villeret dans le rôle titre.

Le Parfum est son premier roman édité en 1985 à Zurich, sous le titre Das Parfum, Die Geschichte eines Mörders, puis publié en France en 1986 aux éditions Fayard dans une traduction de Bernard Lortholary. Il vaut à son auteur un succès mondial. Il a d'ailleurs fait l'objet d'une adaptation au cinéma en 2006  : Le Parfum, histoire d'un meurtrier.